Membres Membres Panneau de contrôle de l’utilisateur Panneau de contrôle de l’utilisateur FAQ FAQ Inscription Inscription   Rechercher Rechercher Connexion Connexion

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 14:24 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 05 Nov 2006 20:47
Messages: 502
Localisation: Glasgow
Ouf, ce topic commencait a me faire peur, je suis contente de lire que Kishimu et Dream soulevent le fond de ma pensée dans leurs derniers posts ;-)

Pour repondre a la question initiale, je choisis mes personnages pour des tas de raisons, avec toujours un point commun: le costume me semble intéressant a réaliser. Qu'il soit difficile techniquement ou pas d'ailleurs: j'aime souvent les vetements d'abord, le personnage ensuite.
Aussi, je pense que le choix d'un personnage est influencé par les gouts et couleurs, et surtout par l'ambiance du moment. Pour ma part je considere l'élégance du personnage, sa garde-robe, le style de photos que je pourrais prendre avec le costume,... Pour moi faire du cosplay releve plus du projet artistique.

Moi j'aime beaucoup cosplayer pour 2 raisons principales 1) ca me permet de réaliser les costumes 2) j'apprécie vraiment le moment de monter sur scene et d'essayer de jouer le perso au max.

Au dela de ca... Je ne m'acharne pas sur tel ou tel personnage, je ne suis pas une fan girl, je ne ressens pas d'attache psychologique particuliere avec les personnages que je choisis, je ne me sens pas habitée par le perso quand j'enleve mon costume apres des heures de convention.

C'est embetant cette envie de vouloir poser une étiquette sur tout. 100 cosplayers auront 100 raisons différentes de vouloir prendre part a ce hobby ou meme de cosplayer tel ou tel personnage.
Ce qui me choque surtout, c'est l'idée de demander aux internautes "qu'est ce qui déclenche vos coups de coeur"... La définition meme du coup de coeur est de ressentir une passion soudaine pour quelque chose. Ca peut encore une fois arriver pour un millier de raisons différentes. Et c'est souvent inconscient et inexplicable pour le sujet.

Pour conclure ma pensée, je pense qu'il n'y a pas de bonne explication, chaque personne vit son hobby d'une maniere bien particuliere et y participe pour des raisons bien différentes. Je pense aussi qu'il ne faut pas "aller chercher trop loin" pour savoir pourquoi telle personne choisit tel personnage. C'est un peu comme se demander pourquoi Jean Luc a mangé du salami et pas du jambon aujourd'hui, et pourquoi son plat préféré parmi tous est la pizza aux anchois. C'est une simple manifestation des gouts de chacun, pas besoin de chercher derriere des raisons psychiatriques a faire palir Freud. ;-)

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 14:55 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 12 Fév 2011 20:34
Messages: 42
Mais certainement, +1 de ma part aussi!
Mais qui diable vous parle de traumatisme? Ce n'est pas le syndrome Batman, c'est surtout le symptôme de la folie des Freud et compagnie. Je ne vous demande pas "pourquoi êtes-vous malades mentaux au point de faire ces choses sans intérêt?"
Là n'est pas du tout ma question. J'ai bien précisé dans le cas où ce ne serait pas suffisamment clair, que mon exemple pouvait présenter des caractères moyennement sains, mais que je n'attendais absolument pas que ce soit le cas de tout le monde.
Le "Pourquoi" me semble indispensable à poser en toute chose, oui. Je sais que ce n'est pas l'avis de tout le monde et qu'il n'est pas nécessaire à la vie adulte, beaucoup s'en sortent très bien sans jamais se demander "pourquoi j'ai fait ceci?" "pourquoi est-ce que je suis devenu comme cela?"
Remarquez tout de même qu'avant d'en arriver là, on passe tous par une phase de questions en grandissant. Que personne ne vienne me dire "Moi je ne suis pas passé par là, j'ai tout compris sans jamais rien demandé". Même si les questions se heurtent à un mur adulte d'agacement et de non-réponses, les questions sont là.

Pour ma part, en tant qu'enfant je suis loin d'avoir obtenu une compréhension universelle. Voilà, de la façon la plus basique possible, l'intérêt de se demander encore le pourquoi des choses, même des plus évidentes à un premier abord.

De même je pourrais vous demander le pourquoi de beaucoup des autres sujets. Pourquoi sont-ce ces personnages-là qui sont le plus cosplayés? Il faudrait aller chercher les caractéristiques de costume et de réalisation, du caractère, de l'univers, la popularité du jeu et ses raisons... il ne s'agit pas toujours d'aller chercher très loin, la réponse peut être relativement superficielle, mais elle est toujours intéressante à savoir.

Je ne vous parle pas de votre enfance. Dans mon cas il y a bien des éléments relativement forts qui coïncident entre mon histoire et celle du personnage, mais quoi, voulez-vous que je mette de côté le lien entre le suicide de la mère de Lucia et celui d'une dame que j'ai pu assimiler à ma mère pendant un temps? Je pourrais, remarquez, parce que cela ne regarde que moi et que ce n'est pas l'objet de mon propos. Ce qui m'intéresse, ce sont les bases communes.
Quelqu'un est-il là pour me répondre qu'un mouvement général et lié à une mode s'effectue en même temps dans chacun et sans aucun lien entre deux personnes qui y adhèrent? Pourquoi pas, mais alors expliquez-vous, il faudrait parler de synchronicité et j'adorerais parler de synchronicité avec quelqu'un. Mais i lme smeble que la synchronicité implique aussi un mouvement collectif, puisqu'il s'agit de deux événements qui ont lieu au même moment (et qui ne peuvent donc pas être liés par la causalité "cause antérieure, effet postérieur dans le temps") et qui sont liés. Je vais relire encore tout ce que j'ai là-dessus et reviendrai en parler plus précisément si cela intéresse quelqu'un.
Si l'on suppose que le cosplay a surgi dans l'intérêt de tous les cosplayers en même temps, même ne serait-ce qu'à deux endroits sur la Terre, au même moment (par exemple s'il était apparu en même temps au Japon et aux Etats-Unis sans qu'aucun lien de communication se soit fait entre les deux, ce qui aujourd'hui me semble extrêmement peu probable vu la communication massive), alors on parle de synchronicité et de phénomène collectif.
Si, au contraire, l'on affirme que le mouvement de la pratique du cosplay s'est constitué peu à peu, d'abord aux Etats-Unis puis jusqu'au Japon et du Japon en Europe... comment dire en même temps que ce n'est pas collectif, puisque c'est une mode qui se propage entre des sociétés très différentes, et qui pourtant reste solidement implanté dans chacune? Je considère ici qu'il faut une réaction positive d'une groupe assez large pour qu'une mode arrive dans une société. Essayez de lancer une mode nationale voire internationale, si l'objet n'a d'intérêt pour personne, cela sera un échec. On peut réaliser cela au niveau d'une école primaire à la limite...
Sauf si quelqu'un voit quelque chose à redire à cela, ou même une troisième possibilité, je l'écoute avec intérêt, mes voies possibles sont trop souvent réduites à deux ou trois, un peu d'élargissement d'un autre point de vue ne me fera pas de mal s'il est fondé.
J'exclus ici l'hypothèse divine qui dirait que Dieu, un dieu ou des dieux a soufflé le cosplay aux humains. J'espère qu'on ne m'en tiendra pas rigueur, et si quelqu'un veut le soutenir, de même il sera bienvenu ici.


(En toute logique, je me rends compte que je me contredis en apparence : aucun Dieu n'aurait inspiré le cosplay, mais le cosplay aurait été inspiré à tous, en même temps ou peu à peu, par une disposition de l'âme, une aspiration. De là on pourrait être tenté de diviniser l'âme. La distinction est grande, mais je ne crois pas encore être capable d'expliciter clairement pourquoi faire du facteur collectif une sorte de divinité sans conscience serait probablement une erreur. Eh oui, beaucoup de questions, pas beaucoup de réponses. Quelqu'un à mon aide pour cela?)

On peut donc, je crois, se poser légitimement la question du courant sous-jacent qui a porté le cosplay à une si grande popularité, c'est une autre façon de le dire.
Or, je ne sais pas vous, mais moi je n'ai pas de vue directe sur tout ce qui est caché en-dessous des choses apparentes, je ne vois que le phénomène, pas ce qui l'a construit. Comment, en ce cas, peut-être on se permettre de formuler des hypothèses?
-Tout d'abord parce qu'on peut toujours formuler des hypothèses à partir de quelque chose de visible, c'est comme cela que fonctionne la science, il me semble. Tant qu'on ne se donne pas le droit de les confirmer sans expérience, les hypothèses restent... hypothétiques, et ont une existence en tant que possibles ;
-Mais surtout, en faisant des recherches afin de tenter de faire coïncider le plus possible les hypothèses avec une réalité que l'on essaie de percevoir. Et pour cela, quel autre choix que de passer par l'individu, les individus, pris chacun dans son unicité? Si l'on parle de phénomène collectif, cela implique que chacun de deux qui en font partie porte le phénomène en lui et réactualise, à sa façon et pour son cas propre, les fondements du mouvement.

C'est pour cela que je vous pose ces questions, car une réponse vaut une expression singulière et unique de la collectivité. J'aurais aussi pu faire un sondage, cela aurait donné directement une vue d'ensemble, mais comme je ne connaissais pas les termes possibles, j'avais besoin que vous nous les donniez. J'y ai contribué, chacun y a contribué.


Zaralbak]Peut être que tout cela cache en fait un profond traumatisme et qu'en fait je rêve d'être une bimbo femme fatale sex symbol.... O_o[/quote]
Peut-être, c'est vous qui savez. Mais on peut fantasmer (et on fantasme tous, sur cela je veux bien entendre des réfutations mais il y a fort peu de chances que je croie le contraire) sans qu'il y a ait à l'origine un traumatisme... en disant cela vous vous moquez un peu de moi, mais en même temps c'est vous qui l'avez dit! Je n'ai pas parlé de traumatisme, et même dans mon cas il n'y a pas de traumatisme, du moins je ne le crois pas. Tout événement marquant ou peu joyeux, quel que soit l'âge et du nourrisson à l'adulte, ne créé par un traumatisme. On emploie beaucoup ce terme maintenant, mais il désigne un processus précis, tout le monde n'est pas traumatisé, heureusement! De même, un tel événement vécue par plusieurs personnes en même temps peut créer un profond traumatisme chez l'un et ne pas laisser plus de traces qu'un mauvais souvenir chez le voisin, c'est assez subjectif. On peut parler de mauvaises expériences, de souvenirs choquant dans l'enfance sans parler de pathologie, je vous en prie, ne soyez pas plus freudiens que moi.
Vous pouvez donc, mademoiselle, rêver d'être une bimbo femme fatale sex-symbol... et que ce soit parfaitement sain.

[quote="Kiishimu a écrit:
Je trouve ça dommage de vouloir trouver à tout pris un sens caché à la démarche de chacun. Tu te prend vraiment trop la tête, la raison est souvent très simple et propre à chaque personne.
Pour King c'est juste qu'elle aime faire de beaux costume et les porter. Pour d'autres c'est une histoire de coup de cœur avec un personnage ou avec un défit technique. Pourquoi vouloir à tout prix aller plus loin et chercher un traumatisme lointain à l'origine de chaque choix?

Pour la raison simple, je suis d'accord, mais encore faut-il la trouver. Et la trouver sincèrement, il y a presque toujours une raison simple, accessible, que l'on peut donner à qui nous demande sans trop entrer dans les détails. J'aime bien les réponses simples, mais encore faut-il qu'elles soient justes. Or l'esprit humain est si complexe (et je suis loin de prétendre en savoir quoi que ce soit, tout ce que je sais c'est qu'il est complexe... ce qui rejoint la formulation de Platon soit dit en passant) que les raisons justes sont assez rarement aussi simples que cela. Croyez-en mon expérience, non pas de la vie, on pas de l'esprit, et pas du cosplay non plus... mais seulement ma courte expérience du "pourquoi". Les parents ne renoncent pas régulièrement à répondre par flemme ou par légèreté.
J'ai bien entendu que c'est une histoire de coup de coeur. Mais lorsque l'on s'exprime, surtout avec toujours le même mot, il est nécessaire d'être en mesure de donner une définition de ce mot à qui ne le connaît pas. Vous l'employez probablement souvent entre vous, moi j'arrive et j'ai du mal à le saisir. Je pourrais aller voir un dictionnaire, mais vos définitions auront beaucoup plus de valeur. Coup de coeur, je veux bien, je suis même d'accord puisque c'est sans doute ce que j'ai moi-même ressenti, mais alors qu'est-ce que cela veut dire au-delà d'une vague attirance particulière? J'ai donné ma définition possible selon ce que j'en ressens, si je ne suis pas détrompée je n'enrichirai pas cette définition. Aidez-moi à comprendre !
Quant au trauma, j'ai déjà répondu. Quant au "lointain" aussi, en sachant qu'on peut subir un trauma très tard dans la vie, ce n'est pas propre à l'enfance.

Pour répondre à Kyphros : drame terrible non plus! Je ne parle pas de drame, ni de terrible, pas plus que de traumatisme. Et il se passe toujours quelque chose, et même une somme incroyable de choses; à chaque instant, même pour un individu seul dans le noir sans bruit ni texture.

Dream a écrit:
Kiishimu a écrit:
Aelia Laelia:

Je trouve ça dommage de vouloir trouver à tout pris un sens caché à la démarche de chacun. Tu te prend vraiment trop la tête, la raison est souvent très simple et propre à chaque personne.


+1000. Au départ le topic était intéressant, là ça devient trop de "l'acharnement thérapeutique" à chercher le pourquoi du comment des choix de chacun...ça fait presque "on doit se justifier" alors que je pense pas que beaucoup de cosplayeurs se posent autant de questions quand ils cosplayent...

L'acharnement thérapeutique est une chose terrible et complètement contre-productive. Dans le principe c'est peut-être, en effet, ce que je suis en train de faire, de m'acharner à comprendre, jusqu'à vous lasser de la question et en dégoûter tout le monde. Et en ce cas il vaut mieux laisser tomber certaines choses et revenir sur des sujets plus immédiats, ce que je ferai si vous le voulez, je vous rappelle que c'est vous qui me guidez, qui orientez mes questions et mes remarques. Je suis une aveugle dans le noir et vos voix me disent où je peux aller. Mais c'est bien moi qui y vais et qui vous y cherche.
Mais il ne s'agit pas de thérapie ici. Je ne suis pas du tout là pour faire de la thérapie, et je m'interroge pour comprendre, non pas pour me soigner. Ce serait un acharnement thérapeutique si nous discutions d'un point de vue personnel, avec éventuellement de temps à autre le secours de l'intellect. Mais c'est l'inverse ici : pas de thérapie de groupe mais une réflexion qui a besoin de tout le monde. Nous cherchons des éléments logiques, qui sont déductibles d'un processus intellectuel et non émotionnel, et pour cela nous avons besoin de témoignages individuels. Pas l'inverse. J'ai déjà le culot de m'adresser à vous comme cela et de vouloir obtenir et trouver des réponses et des indices, alors si en plus je prétendais que cela a un effet quelconque sur vous !


Je suis le sage conseil de Jing et me retire pour l'instant après cette dernière intervention. Merci à tous !

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 15:22 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 29 Mai 2006 16:07
Messages: 7711
Localisation: Paris
ça devient assez particulier, et un peu prise de chou, tes réponses, Aelia Laelia. Si tu veux des réponses à tes questions, lis le forum, viens en conv, plutôt que d'attendre que les gens répondent à tes questions, parce que le peu qu'il y a eu est déjà très fourni, et si ça te convient pas, c'est inquiétant^^

Et de tels pavés aussi denses, ça donne pas envie de les lire.

Surtout si c'est pour reprendre les questions posées et dire "je veux d'autres réponses"

Citer:
Que personne ne vienne me dire "Moi je ne suis pas passé par là, j'ai tout compris sans jamais rien demandé"


Ben si, justement. Et ça dès ma première conv' et je suis sûr que je ne suis pas le seul.

Aelia Laelia a écrit:
Nous cherchons des éléments logiques, qui sont déductibles d'un processus intellectuel et non émotionnel, et pour cela nous avons besoin de témoignages individuels. Pas l'inverse. J'ai déjà le culot de m'adresser à vous comme cela et de vouloir obtenir et trouver des réponses et des indices, alors si en plus je prétendais que cela a un effet quelconque sur vous !



Mais c'est quoi ce "nous" ? C'est quoi cette insistance à obtenir des réponses absolues ? t'écris un article ? une thèse ? tu cherches à disséquer les cosplayeurs ? Si ce n'est pas le cas, tous tes derniers posts me mettent bein mal à l'aise...

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:03 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 07 Juin 2009 15:01
Messages: 945
Localisation: La Rochelle, Bordeaux, Nantes
+ 1000 Dream.

Aelia tes post relèvent quasiment de la pédanterie pur et simple et au vu de tes pavés, j'ai l'impression de lire une diserte de philo. Tu cherche trop profondément des réponse simple qui t'ont déjà été données.
Tu te pose autant que questions quant tu parle a quelqu'un qui fait du foot ou de la danse? Car bon c'est juste un loisir, ça revient au même au final dans le choix du sport à pratiquer ou des pas de danse préférés.

Puis j'ai envie de dire comme Dream: j'ai fait quelques recherches sur le net, je suis allée en conv' et j'ai pas eu besoin de plus pour comprendre comment ça fonctionnait
_________________
"Parfois, nous mangeons des vampires" RR
LJ

Image

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:07 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 29 Mai 2006 16:07
Messages: 7711
Localisation: Paris
Kiishimu a écrit:

Puis j'ai envie de dire comme Dream: j'ai fait quelques recherches sur le net, je suis allée en conv' et j'ai pas eu besoin de plus pour comprendre comment ça fonctionnait


Merci, mais c'est même pas une question de "comment ça marche ?" C'est une question de "on s'éclate, point" :lol:

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:09 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 12 Juil 2004 20:23
Messages: 1284
Localisation: Dublin
Citer:
PEDANT : Personne qui fait avec insistance étalage d'un savoir, d'une culture, d'une érudition, d'une spécialisation souvent superficiels, fraîchement acquis ou exclusifs.
Qui fait lourdement étalage de son savoir, de sa culture, de son érudition. Synon. avantageux, fat, fiérot (fam.), infatué, suffisant; anton. humble, modeste, naturel, simple, vrai.
_________________
Image
Image

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:12 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 23 Fév 2011 20:27
Messages: 264
Localisation: Alsace
Pour moi ça marche aux persos que je trouve classes.

Puis, même si le costume est plutôt simple à réaliser, je pense que c'est bien de mettre plus de temps pour avoir le meilleur rendu possible.

Je cherche plutôt des personnages qui ont un costume stylé mais pas trop compliqué pour pouvoir le faire le mieux possible.

Je ne fonctionne absolument pas aux personnages que j'aime, c'est vraiment le costume pour moi.

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:25 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 02 Juil 2007 13:34
Messages: 3405
Localisation: Région Parisienne
Alors personnellement, j'attends l'esbat mensuel pour entrer en gnose en dansant nue dans le cerce consacré jusqu'à ce que les dieux me montrent, dans ma transe, quel costume je dois faire et quel avatar je dois incarné pour honorer les esprits.

Non je n'ai pas abusé du San Pedro ou de l'Ayahuasca, je vois pas ce qui pourrait vous faire croire ça.

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:48 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 09 Juil 2003 7:38
Messages: 997
Localisation: devant un ordi
tl;dr.
Aelia, tu te prends la tête sur du vent.
Une cosplayeuse avait appelé son site personnel "absolute futility". Je crois que ça résume un peu l'état d'esprit de tout le monde dans ce milieu, à savoir : pas la peine de se prendre la tête, on est là pour s'amuser. Après chacun s'amuse comme il le veut, certains s'amusent à faire des costumes, d'autres à les porter, et souvent c'est un mélange des deux.
Le coup de coeur est par définition quelque chose de non intellectuel, ni raisonnable ni raisonné, même si on finit par le justifier - comme on finit par justifier le fait qu'on est tombé amoureux de telle ou telle personne, c'est avant tout quelque chose de viscéral.

Les gens qui cherchent à *tout* intellectualiser, ça m'énerve. Pas parce que je ne suis pas une intello - au contraire, j'adore manier les concepts (sinon je ferais un autre métier), et j'aime réellement analyser la démarche artistique d'un auteur même quand il s'agit de popculture basique ; mais je pense qu'il ne faut pas sur-analyser, et ne pas chercher des intentions là où il n'y en a pas. Genre les gens qui voient de l'idéologie FN dans Amélie Poulain, alors qu'il n'y a que de la nostalgie et un appel à notre âme d'enfant...
Pour moi, chercher une raison profonde à ce qui nous fait aimer (puis parfois cosplayer) tel ou tel personnage, c'est sur-analyser. Chacun a des goûts, forgés par sa culture personnelle, ses expériences... vouloir comprendre les goûts de quelqu'un, c'est prétendre le connaître mieux qu'il ne se connaît lui-même. Ca relève de l'analyse psychologique, et ça n'a sa place que dans le cabinet d'un psy, pas sur ce forum ;)
_________________
Image

Dernière édition par Ashura le 28 Fév 2011 17:34, édité 1 fois au total.
Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 16:58 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 19 Fév 2009 15:09
Messages: 687
Localisation: Saint Laurent du Var (06)
+ 10000à Dream et Kiishimu

Autant donner son avis sur le choix de nos cosplays c'était marrant... autant là ces tartines de réflexions me mettent aussi mal à l'aise... :S
_________________
Zaralbak on Cosplay.com

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 17:04 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 07 Juin 2009 15:01
Messages: 945
Localisation: La Rochelle, Bordeaux, Nantes
Flammechant, je sais ce que veux dire pédant ^^
Je trouve sa façon de s'exprimer pédante dans la mesure où elle essaye de nous noyer dans des arguments pour nous montrer à quel point elle raisonne de façon intelligente.
Le mot était peut-être facile à mal interpréter dans ce cas;
_________________
"Parfois, nous mangeons des vampires" RR
LJ

Image

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 21:58 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 29 Mai 2006 16:07
Messages: 7711
Localisation: Paris
Khaine Dragonheart a écrit:
Alors personnellement, j'attends l'esbat mensuel pour entrer en gnose en dansant nue dans le cerce consacré jusqu'à ce que les dieux me montrent, dans ma transe, quel costume je dois faire et quel avatar je dois incarné pour honorer les esprits.

Non je n'ai pas abusé du San Pedro ou de l'Ayahuasca, je vois pas ce qui pourrait vous faire croire ça.


NEED PHOTOS ! :lol:

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 21:59 
Inscrit le: 27 Oct 2007 19:33
Messages: 725
Localisation: paris
et sinon il été vraiment nécessaire de faire un topic aussi long avec autant de texte prise de tête pour en venir au simple fait qu'on fait du cosplay parce-que çà nous plait pour différentes raisons??

...
_________________
nothing is nothing...

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 28 Fév 2011 23:06 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 04 Sep 2006 19:50
Messages: 4479
chez moi on appelle ça de la branlette intellectuelle...
enfin t'as pas répondu, en disant "nous" tu parles de qui? tu fais une pseudo thèse avec un pote???
_________________
Kissed By Fire ma page costume

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 1:44 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 03 Mai 2007 19:18
Messages: 941
Localisation: Manche
Dream a écrit:
Et de tels pavés aussi denses, ça donne pas envie de les lire.


+1...
J'ai lu tes premiers "gros posts"... Les suivants m'on fait soupirer avant même d'essayer.
Je ne comprend pas ce qu'il te manque. Un bout de cervelle de cosplayeur pour faire des analyses peut-être?
_________________
https://www.facebook.com/kakicosplay
https://www.facebook.com/kakicospics

Avatar by Bii.b0u

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 1:52 
Inscrit le: 20 Août 2010 0:42
Messages: 672
mugen a écrit:
Dream a écrit:
Et de tels pavés aussi denses, ça donne pas envie de les lire.


+1...
J'ai lu tes premiers "gros posts"... Les suivants m'on fait soupirer avant même d'essayer.
Je ne comprend pas ce qu'il te manque. Un bout de cervelle de cosplayeur pour faire des analyses peut-être?


Moi j'ai décroché depuis longtemps :?

:lol:

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 2:33 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 05 Nov 2006 20:47
Messages: 502
Localisation: Glasgow
King Julian a écrit:
en disant "nous" tu parles de qui?


Freud, Kant, Hume, St Thomas d'Aquin, Platon et tous les joyeux lurons de la bande voyons.

Troll a part, je trouve que le sujet était intéressant quand il permettait aux différents intervenants de faire part de leur préférence sans qu'elle soit suivie par un pavé philosophico-ennuyeux-psychanalitique.

Je sais que ca fait toujours plaisir d'étaler un peu son savoir, mais il y a des limites... On peut etre intello et avoir une belle plume mais ca ne veut pas dire qu'on ne doit pas se permettre d'exprimer ses pensées en 2 phrases quand elles peuvent l'etre. Je viens pas écrire des pavés en citant la 4e convention de Geneve a toutes les fins de phrases par exemple...

Désolée c'était encore du troll finalement ;(

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 2:39 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 02 Juil 2007 13:34
Messages: 3405
Localisation: Région Parisienne
Bah vous savez bien ce que dit le maître Desproges sur la confiture...

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 14:19 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 12 Fév 2011 20:34
Messages: 42
Bonjour à tous !

Alors, voilà qui mérite réponse. Je me serais tue encore quelques jours comme on me l’avait suggéré, mais on me demande de répondre, et puis comme certains le disent très justement, le sujet perd grandement de son intérêt. Car non, un combat stérile ne m’amuse pas follement et ce n’est pas pour cela que j’ai créé le sujet ; ceci dit juste pour prévenir des accusations moins sensées.

Paine a écrit:
Au dela de ca... Je ne m'acharne pas sur tel ou tel personnage, je ne suis pas une fan girl, je ne ressens pas d'attache psychologique particuliere avec les personnages que je choisis, je ne me sens pas habitée par le perso quand j'enleve mon costume apres des heures de convention.

Bonjour, mademoiselle, je suis désolée de vous avoir effrayée à ce point.
Mes hypothèses n’impliquent en aucun cas une fixation sur chaque personnage, pas plus qu’un acharnement thérapeutique ni qu’une nécessité du trauma infantile. Cela fonctionne comme avec les personnes que vous rencontrez tous les jours : vous vous forgez sur eux une opinion plus moins arbitraire (et cela concerne tout le monde, vous, moi), vous les aimez bien ou vous sentez gênée en leur présence. Une relation, même lointaine et ténue, reste une relation. Je vous parle des relations cosplayers-personnages. Vous ne pouvez donc logiquement m’accuser d’associer relation et fixation que si vous faites une fixation sur chaque personne que vous côtoyez.
Encore une fois, je ne vous parle pas de pathologique. Faire une obsession, rester habité par le personnage après que le spectacle est terminé, ce n’est pas normal, cela tient d’une forme d’insanité mentale. Je ne vous parle pas de cela.

Paine a écrit:
Ce qui me choque surtout, c'est l'idée de demander aux internautes "qu'est ce qui déclenche vos coups de coeur"... La définition meme du coup de coeur est de ressentir une passion soudaine pour quelque chose. Ca peut encore une fois arriver pour un millier de raisons différentes. Et c'est souvent inconscient et inexplicable pour le sujet.

Voilà qui m’intéresse encore davantage. Tout d’abord, ce n’est pas parce que l’on parle de quelque chose qui tient de l’émotionnel et non du rationnel, strictement, que l’on doit écarter tout questionnement. Mais vous avez raison lorsque vous dites que l’on ne peut réduire une émotion à un raisonnement. En revanche, en mettant le sentiment à part, rien ne nous empêche de chercher ce qui l’a causé, les éléments qui ont contribué à susciter l’émotion.
J’aime quelqu’un. Je ne peux pas vous dire pourquoi, et je ne le pourrai jamais. En revanche je pourrais expliquer pourquoi c’est de cette personne dont j’avais besoin à ce moment-là, je suis en mesure de donner certains des éléments qui ont fait que nous nous étions mutuellement utiles lorsque nous nous sommes rencontrés. Et ces éléments, je les ai trouvés en réfléchissant, pas en aimant. Cela laisse tout engagement et tout sentiment complètement à part, mais les éclaire en même temps d’une lumière nouvelle, sans rien leur enlever.
Et puis, c’est justement ce que je demandais : votre définition du coup de cœur. Il n’était pas indispensable de me la jeter à la tête, vous savez, elle parfaitement valable et à prendre en compte même au milieu d’une phrase aimable.
Mais enfin je ne vais pas me plaindre, non plus. Votre dernière phrase a du quoi intéresser : le coup de cœur du cosplay est inconscient et inexplicable pour le sujet. Je suis entièrement d’accord avec vous là-dessus, car en effet je me suis fondée depuis le début sur le présupposé sur l’axiome de l’existence de l’inconscient. Mais les faits qui sont dérobés à la conscience ne sont pas inconscients par fatalité, cet inconscient n’est pas un méchant menteur qui nous dérobe tout ce que nous voudrions savoir. C’était en partie l’objet de mes questions, et j’admets que la réponse est difficile, la mienne n’était d’ailleurs que partielle : si vous regardez en vous-même, si vous faites un petit effort d’analyse, d’où viennent vos coups de cœur ? Oui, cela demande un peu plus que de répondre un mot en lien avec un autre. Ce que je vous demandais, c’est de tenter de sonder l’inexplicable pour l’éclaircir un peu, chacun un ou deux éléments. Personne n’y a été forcé, n’ont répondu que ceux qui l’on voulu.

Paine a écrit:
C'est une simple manifestation des gouts de chacun, pas besoin de chercher derriere des raisons psychiatriques a faire palir Freud.

Imaginez-vous créer un personnage, de toutes pièces. Vous devez sans cesse faire des choix : de quoi aura-t-il l’air ? Qu’aimera-t-il le plus, et le moins ? De quoi aura-t-il peur, comment se comportera-t-il dans chaque situation ? Quels tics, quel langage, quelle gestuelle ? Et même, tout simplement, quel nom ?
Comment ferez-vous ? Choisirez-vous tout cela complètement au hasard, presque en piochant dans un chapeau sa couleur préférée, l’âge de ses parents, ses pires dégoûts en matière culinaire ? Ou, au contraire, commencerez-vous par ce qui vous semble essentiel, pour accorder par la suite tout le reste afin de créer un personnage cohérent, qui contient en lui-même un peu de stabilité et d’unité.
Voilà pourquoi interroger « les goûts de chacun » peut avoir un sens et être instructif, je ne crois pas que notre esprit fonctionne d’une façon complètement aléatoire. Les morceaux ne s’associent pas en mode random.
Je ne suis pas psychiatre et associer ce que je vous propose de faire est hélas une utopie. Le travail d’un psychiatre est de médicamenter. Freud est déjà bien, bien pâle de nos jours, et les freudiens purs et durs se font rares. Je n’en fais pas partie. Sans compter que Freud vous aurait parlé exclusivement de vos perturbations sexuelles, ce que je ne fais pas.

Dream a écrit:
Si tu veux des réponses à tes questions, lis le forum, viens en conv, plutôt que d'attendre que les gens répondent à tes questions, parce que le peu qu'il y a eu est déjà très fourni, et si ça te convient pas, c'est inquiétant^^

C’est ce que je fais. Je parcours ce forum et d’autres espaces dédiés au cosplay. Je vais peu aux conventions parce qu’il n’y en a pas beaucoup dans ma région mais j’ai fréquenté régulièrement la Japan et Chibi expo, quasiment tous les ans. Je conçois ce qu’est un concours, un libre, j’en ai vu beaucoup, moins que vous tous mais je n’ai pas besoin de davantage. Revoir quinze fois un film peut aider à mieux le comprendre, le revoir cent fois n’avancera à rien. JE SAIS que le cosplay c’est toujours différent, mais j’ai compris le principe et en attendant cet été je ne peux rien faire de plus. Essayez de voyager avec deux chats, bon courage.
Vous m’avez fourni beaucoup, oui, et encore une fois c’est avec tout cela que je fonctionne. A la première question, oui, beaucoup de réponses, mais aux autres pas vraiment, les réponses étant noyées dans la protestation ou même refusées.

Dream a écrit:
Et de tels pavés aussi denses, ça donne pas envie de les lire.

Ce n’est pas grave. Je fais ce que je peux pour être brève, mais la synthèse n’est vraiment pas mon point fort. Si un texte qui excède dix lignes vous est pénible à lire, tant pis, moi je ne vous retiens pas. Vous êtes là librement.

Dream a écrit:
Surtout si c'est pour reprendre les questions posées et dire "je veux d'autres réponses"

J’aurais dû clore ce sujet pour en rouvrir un mouvement pour de nouvelles questions ? C’est possible, je me suis posé la question. Je suis désolée si les… posts évolutifs font tache, si vous me le demandez la prochaine fois j’ouvrirai un nouveau sujet. Car il faudra davantage que ces petites râleries pour me chasser, dans l’immédiat. D’autres réponses à d’autres questions, oui, cela me semble… raisonnable.

Dream a écrit:
Citer:
Que personne ne vienne me dire "Moi je ne suis pas passé par là, j'ai tout compris sans jamais rien demandé"


Ben si, justement. Et ça dès ma première conv' et je suis sûr que je ne suis pas le seul.

Je ne parlais pas ici de cosplay. La question était beaucoup plus large, excusez-moi si je n’ai pas été claire. C’est un défaut, mais voyez que plus j’écourte, plus je suis obscure, vous pardonnerez donc, je vous prie, mes « pavés ». Je parlais de la compréhension du monde, à tout âge mais spécifiquement en tant qu’enfant. L’enfant a besoin de poser des questions pour comprendre les choses. Moi aussi.

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 14:24 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 12 Fév 2011 20:34
Messages: 42
Kiishimu a écrit:
Aelia tes post relèvent quasiment de la pédanterie pur et simple et au vu de tes pavés, (1) j'ai l'impression de lire une diserte de philo. (2)Tu cherche trop profondément des réponse simple qui t'ont déjà été données.
(3) Tu te pose autant que questions quant tu parle a quelqu'un qui fait du foot ou de la danse? (4) Car bon c'est juste un loisir, ça revient au même au final dans le choix du sport à pratiquer ou des pas de danse préférés

Je structure pour répondre plus clairement, je ne me moque pas de vous. Pardonnez ma numérotation, c’est seulement pour répondre à chaque argument sans faire dix citations.
(1) Mes posts sont loin de la dissertation puisqu’ils n’ont justement aucun structure. Je prends vos réponses une par une et y répond du mieux que je peux. De plus l’aspect dissertation ne devrait pas repousser, ce n’est pas qu’une forme scolaire tyrannique, cela a un sens qui a pour but la plus grande clarté et rigueur possibles. En un sens je le prends donc pour un compliment.
(2) Il y a eu des réponses, mais certaines indiquaient des causes profondes. Je creuse le chemin que les réponses que donnent.
(3) Juste oui. Vous soutenez à votre tour que les goûts et les choix sont parfaitement aléatoires et ne sont en rien reliés à une personnalité cohérente ? Si oui, il faut d’abord discuter de cela. Si non, il est donc possible de chercher à faire des liens entre les différents intérêts.
(4) Un loisir ? On a dit que c’était un art, tout à l’heure. La vision du cosplay diffère encore une fois beaucoup de l’un à l’autre.

Dream a écrit:
Merci, mais c'est même pas une question de "comment ça marche ?" C'est une question de "on s'éclate, point"

Parfaitement ! Mais rien n’empêche de s’éclater et de s’interroger avant, après, et même pendant si cela ne fait pas trop baisser l’adrénaline. On peut s’amuser sans s’abrutir. Je ne dis pas que c’est ce que vous faites, entendez-moi bien.

Flammechant : Merci de votre rigueur ! En effet il faut toujours revenir aux définitions pures pour ne pas s’écarter du propos. Je ne vais pas tout casser et réfuter point par point, mais je dirai seulement cela : je n’ai pas de connaissance. Celles que j’ai, je m’en sers comme je peux. C’est vous qui me donnez tout le matériel. La culture du cosplay, c’est vous qui l’avez. Et une dernière chose : je suis étudiante mais je ne vous ai pas parlé une seule fois de mon domaine de spécialisation. Parce qu’il n’y a pas lieu ici, cela n’a pas de rapport.

Ashura a écrit:
Aelia, tu te prends la tête sur du vent.

Jamais je ne me permettrais de vous insulter à ce point. Vous tous qui me répondez, n’êtes pas du vent, je ne suis pas d’accord avec vous. C’est un sujet qui mérite que l’on s’y intéresse. Reniez l’intérêt le cosplay si vous le souhaitez, mais pas moi.

Ashura a écrit:
pas la peine de se prendre la tête, on est là pour s'amuser

Non, on est là pour parler du cosplay. Ce n’est pas ici un forum pour rire, c’est pour discuter. Il y a marqué « débat », vous soutenez qu’il faut toujours débattre avec son cœur en ayant pour objectif seul, l’amusement ?

Ashura a écrit:
vouloir comprendre les goûts de quelqu'un, c'est prétendre le connaître mieux qu'il ne se connaît lui-même. Ca relève de l'analyse psychologique, et ça n'a sa place que dans le cabinet d'un psy, pas sur ce forum

Je ne prétends pas comprendre vos goûts mieux que vous, je demande à ce que vous me les expliquiez, et si vous le faisiez je les comprendrais toujours moins bien que vous puisque je n’aurais pas le facteur émotionnel qui fait comprendre une grande partie des choses. Je ne vole pas vos âmes. Ceux qui se sentent agressés dans leur intimités, je les invite à ne plus répondre ici. Ceux qui sont capables de la grande honnêteté que les réponses supposent, qu’ils restent. Non, sérieusement, vous croyez que je vous raconte ma vie intérieure et émotionnelle parce que c’est fun ? Je le fais en tant que confession qui devrait alimenter notre propos, pas parce que j’ai besoin de me confier. Celui qui pose la question doit commencer par répondre. C’est clair qu’il s’agit d’un petit sacrifice si l’on veut vraiment se pencher sur des faits particulièrement personnels et les partager. Mais c’est un sacrifice au nom d’un objectif de compréhension et de connaissance, pas de thérapie ni personnelle ni de groupe.
L’analyse de l’être n’a sa place que dans le cabinet d’un psy… Je ne suis pas d’accord. D’un psy-quoi, déjà ? logue ? analyste ? chiarte ? lumino-thérapie et consoeurs ? Le monde humain a un avenir bien sombre si la tentative de compréhension de soi-même, des autres et des groupes est relégué dans les cabinets. Les parents de devront donc plus s’interroger sur ce qui se passe dans la tête de leurs enfants. Aucune tentative de compréhension dans les couples, parmi les amis. Tout acte manqué, même le plus conséquent, sera négligé. Tous ceux qui ont un problème, qui sont malheureux ou inhibés ou bloqués dans une situation pénible, les déprimés, dépressifs qui s’ignorent, auront l’unique solution d’aller consulter un professionnel. J’arrête, vous ne vouliez pas de pavés. Redites-moi, je vous prie, ce que vous vouliez dire, et considérez les conséquences.

Lulupretty a écrit:
et sinon il été vraiment nécessaire de faire un topic aussi long avec autant de texte prise de tête pour en venir au simple fait qu'on fait du cosplay parce-que çà nous plait pour différentes raisons??

Oui, mademoiselle, pour moi en tout cas. A lire c’était peut-être prise de tête, à réfléchir c’est intéressant. La diversité des motivations pour le cosplay, on l’avait établie dès les premiers posts. Cela a évolué, depuis. J’ai entendu qu’un long post peut être fastidieux à lire s’il n’intéresse pas, mais sérieusement ! pourquoi y répondre si vous n’avez pas lu ?

Mugen a écrit:
Je ne comprends pas ce qu'il te manque. Un bout de cervelle de cosplayeur pour faire des analyses peut-être?

Ah, mais peut-être bien… Mais cela va venir avec le temps, je commence à comprendre comment les communautés fonctionnent et ce qu’elles ne veulent pas entendre. Si l’on représente la compréhension d’un domaine par un bout de cervelle, alors mon cerveau est quasiment inexistant, il faut le dire.
Et les vôtres ?

TPF Cosplay a écrit:
Moi j'ai décroché depuis longtemps

Bien. Heu… quelqu’un m’explique l’intérêt de ce post ?

Paine a écrit:
King Julian a écrit:
en disant "nous" tu parles de qui?

Freud, Kant, Hume, St Thomas d'Aquin, Platon et tous les joyeux lurons de la bande voyons.

Freud, certainement pas. Les autres pas particulièrement non plus, ou alors uniquement dans le fait qu’ils s’interrogent sur les réalités et n’abandonnent pas au premier obstacle. Non, quand je disais nous, ce n’est pas moi et une grande confrérie de gens qui sont là pour embêter le monde. Nous, c’est vous et moi, qui jusque-là avons fait un peu de chemin ensemble, c’est le principe d’une discussion qui ne stagne pas trop. Nous avons trouvé, cela signifie que chacun de ceux qui ont répondu, moi incluse mais au même rang que chacun de vous, a fait faire un petit pas de plus. Ceux qui ne suivent plus, n’avancent plus. Peut-être que je finirai seule, et ce serait dommage. En ce cas la prochaine fois j’essaierai de faire encore plus d’efforts pour être claire, avenante et ne pas impliquer mes émotions dans mes réponses.

Paine a écrit:
On peut etre intello et avoir une belle plume mais ca ne veut pas dire qu'on ne doit pas se permettre d'exprimer ses pensées en 2 phrases quand elles peuvent l'etre. Je viens pas écrire des pavés en citant la 4e convention de Geneve a toutes les fins de phrases par exemple...

Intello, encore et déjà. Quelle est cette nouvelle manie de nier tout fonctionnement de l’esprit ? Je ne suis pas intello, ni intelligente, ni intellective, ce que vous voulez. Je réfléchis. J’ai le droit sans me faire accuser de pédanterie ? Je ne m’exprime pas au mieux et ai du mal à faire passer, non pas mon propos, mais le ton de mon propos. Je le sais, cela ne date pas d’hier, je fais ce que je peux pour l’améliorer. Mais le coup de l’intello, cela signifie ni plus ni moins que vous prônez une cultivation de l’ignorance à qui pensera le moins et tombera le plus bas dans l’inconscience et dans l’absence de recherche. J’ai donné là-dedans aussi, autour des années du collège, c’était à la mode d’être mauvais en classe et de ne s’intéresser sérieusement à rien. J’ai montré cela dans mon comportement. C’était une influence extérieure, je ne l’ai pas créé ; mais ceci n’est en aucun cas une excuse puisque j’y ai été perméable et que je l’ai relayé. Je ne crois pas du tout que vous soyez dans ce genre de mentalité, mademoiselle Paine, je vous conjure seulement d’examiner les mots et ce qu’ils impliquent.

Khaine Dragonheart a écrit:
Bah vous savez bien ce que dit le maître Desproges sur la confiture...

Merci pour cette citation qui se mord un peu la queue toute seule, puisque je ne cite pas les philosophes à toutes les phrases, moi. Je ne suis ni philosophe, ni psychologue, j’étale ce qui me semble être utile ici, et non ce qui me donnerait la possibilité d’être plus souvent affirmative.


Voilà pour vous répondre, j’ai fait aussi court que possible. Mais je suis triste maintenant. Je n’ai fait quasiment que parler de moi, or c’est de vous que je veux parler ! C’est du cosplay et des cosplayers ! J’ai donc complètement raté mon objectif pour l’instant.

Merci de vos réponses, bonne journée à tous et à toutes !
Alia.

[Je fais un double-post pour ne pas en faire un trop long, ce qui reviendrait à tendre la joue.]

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 14:37 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 07 Juin 2009 15:01
Messages: 945
Localisation: La Rochelle, Bordeaux, Nantes
Waw... Bon moi perso je laisse tomber. Tu ne comprend vraiment pas qu'on essaye de t'expliquer que ta façon d'aborder les choses n'est pas la bonne.
Deux trois petites choses avant:

Citer:
Un loisir ? On a dit que c’était un art, tout à l’heure. La vision du cosplay diffère encore une fois beaucoup de l’un à l’autre.

Juste une chose: je ne vois pas en quoi un loisir ne peut pas être un art?
Quand tu fait de la photo ou de la peinture c'est un loisir, mais c'est un art aussi.

Citer:
Ashura a écrit:
pas la peine de se prendre la tête, on est là pour s'amuser

Non, on est là pour parler du cosplay. Ce n’est pas ici un forum pour rire, c’est pour discuter. Il y a marqué « débat », vous soutenez qu’il faut toujours débattre avec son cœur en ayant pour objectif seul, l’amusement ?


Pourquoi on ne pourrai pas parler de cosplay en s'amusant??
Si tu prend tout ce qui se présente dans ta vie de façon aussi sérieuse tu t'amuse comment?
_________________
"Parfois, nous mangeons des vampires" RR
LJ

Image

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 14:54 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 23 Fév 2011 20:27
Messages: 264
Localisation: Alsace
Entièrement d'accord avec Kiishimu.

J'ai même pas pris la peine de lire ton dernier pavé, tu m'excusera.

Tu en viens à poser les mauvaises questions au final en fait.

Dernière édition par .Cthulhu le 01 Mars 2011 15:06, édité 1 fois au total.
Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 14:57 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 19 Fév 2009 15:09
Messages: 687
Localisation: Saint Laurent du Var (06)
Je crois qu’une certaine mésentente s’est installée à force…

Et de mon analyse (qui vaut ce qu’elle vaut) avec beaucoup de recul (beaucoup beaucoup) je crois que Aelia Laelia tu ne pose pas la bonne question au bon endroit.

Je m’explique :
C’est louable de vouloir comprendre quelque chose, aussi profond et complexe soit le sujet. Ça appelle au débat et c’est bien…

Mais le problème ici c’est justement le sujet : « Moi, moi-même, mon inconscient et mon fort intérieur.. » sujet sensible….

Tu as obtenu des réponses nombreuses et enthousiastes à te première question « qu’est ce qui motive vos choix de personnages » mais lorsque tu cherche à accéder à plus en demandant « pourquoi » COUIC le débat se referme comme une huitre. Pire, tes posts à rallonge sont perçu comme agaçants et il a fallu que je n’ai rien d’autre a faire de ma pause déjeuner pour lire ton dernier post en entier.

Je continue à dire que se poser des questions c’est bien (perso : je me demande toujours comment marche les objets de mon quotidien…) Mais c’est un travail difficile. Et c’est ici que se pose le problème :

Quand on demande a quelqu’un sans aucun travail préalable de creuser un peu son moi, la première réponse sera forcément un non brutal. Et si on n’a pas envie on à pas envie… et la rancœur que tu as lu vient surement du fait que beaucoup ont vécu ça comme le pas en avant de trop (ce qui est mon cas). « Je veux bien répondre à tes questions, mais je ne m’en poserais pas à moi-même » pour résumer « ça me plait est une raison valable ».

Simplement parce que c’est quelque chose de difficile, qui se fait (ou pas) quand on en a l’envie ou le besoin dans sa vie et surement pas sur demande….et encore moins sur internet….

Nous sommes sur un forum, tout ce qui est inscrit ici est aussi public qu’une banderole affichée sur l’arc de triomphe à Paris. Sans parler du regard de la communauté qui parcours sans cesse se forum et qui compte pour nous tous qui y participons ! (sinon on serait plus sur le forum)

Si ce sujet t’intéresse vraiment je te recommande simplement de changer de méthodologie. Ce n’est pas un « débat » ni une « réflexion » c’est une introspection que tu demande et ça personne ne le fera comme ça sur demande d’une inconnue sur un forum internet.

En espérant avoir été claire et concise.

[edit: arf coiffée au poteau par Kiishimu ! Elle a été beaucoup plus synthétique en fait XD]
_________________
Zaralbak on Cosplay.com

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 15:08 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 07 Juin 2009 15:01
Messages: 945
Localisation: La Rochelle, Bordeaux, Nantes
Zaralbak a écrit:

[edit: arf coiffée au poteau par Kiishimu ! Elle a été beaucoup plus synthétique en fait XD]


Je suis la reine de la synthèse! Ah ah! :demoniaque

Sinon j'aime la façon dont tu as formulé ta réponse, beaucoup moins "brutale" que la mienne xD
_________________
"Parfois, nous mangeons des vampires" RR
LJ

Image

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Les raisons de vos choix de personnages
MessagePublié: 01 Mars 2011 15:15 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 12 Fév 2011 20:34
Messages: 42
Je prends par la fin. Kiishimu a été plus synthétique? pour dire la même chose? Alors j'ai dû vraiment mal comprendre ce que vous avez dit, Zaralbak.

Pour Kiishimu, je réponds seulement qu'on n'est pas forcé de vivre soit dans l'amusement-mai 68-revisité, soit dans le sérieux des interrogations. Bien sûr qu'on peut s'amuser dans le cosplay, mais on peut aussi s'arrêter un tout petit instant pour voir autre chose. Amusez-vous dans les autres sujets, si vous venez ici acceptez que l'on mette la drôlerie à part. On ne peut pas mélanger les deux, pas dans le sens où vous l'entendez. En revanche, on peut comprendre en étant intéressé, passionné parce ce à quoi l'on réfléchit. Le divertissement rigolo n'est pas le seul état positif possible.
Zaralbak,... si j'ai bien compris c'est exactement ce que je pense. Un fol espoir, sans doute. Mais vain.
Remarquez que je l'ai bien fait, moi, pour vous. Je l'ai fait pour moi mais je vous l'ai donné.
Si la peur du public est tellement grande, chacun n'a qu'à le faire pour lui, ce sera déjà cela.
Le non brutal, je m'y attendais, même je l'attendais, pour pouvoir passer outre. Mais je suis un peu fatiguée, et pas à la hauteur de tenter de vous donner à voir ce que je voulais vous faire voir. J'abandonne.

Bon, tout est dit pour ma part, on sait que cela a échoué et ON SAIT POURQUOI. Boucle bouclée, encore une fois merci à tous !

Kiishimu, pas sûre que vous ayez compris en fait.

Haut
 Profil Hors-ligne 
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  

Modérateurs: AoiKitsune, Nicolas, Ichigo, BEN

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Sauter vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group