Membres Membres Panneau de contrôle de l’utilisateur Panneau de contrôle de l’utilisateur FAQ FAQ Inscription Inscription   Rechercher Rechercher Connexion Connexion

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Floodoir BD/comics/manga
MessagePublié: 06 Juil 2017 14:56 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 03 Fév 2016 16:03
Messages: 513
Localisation: Austrasie (57)
Opération rangement de bibliothèque, je suis retombé sur mon intégrale de Vidéo Girl Aï
http://neantvert.eu/?p=678
Si ce n'est que la cassette VHS a cédé la place au DVD, téléchargement et streaming, rien n'a changé.
Mieux encore avec ces assistant(e)s virtuel(le)s, avatars et autres personnages de MMORPG disposant d'IE, le concept de petite amie électronique pour ado timide et déprimé n'est plus de la "Science-Fantasy", tout au moins dans le monde virtuel, le seul élément SF restant étant que celle-ci puisse sortir de l'écran.
Encore que au Japon on peut aisément imaginer dans quelques année une "Love Doll" sortir d'une imprimante 3D...
http://www.lessentiel.lu/fr/lifestyle/story/11128546

En attendant, avec un certains recul on a 4 modes de relecture:

1) Science Fantasy
On accepte de rentrer dans un monde d'Urban Fantasy comme celui du film "Angel-A" de Besson ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Angel-A ), la "magie technologique" remplaçant les miracles divins et on se laisse entrainé dans un nouveau conte de l'auteur de Wingman ou DNA2
HAPPY END

2) allégorique
les "vidéo girls" symbolisent les héroïnes virtuelles (Lara Croft, combattantes de DoA ou Mortal Kombat,..) ou "personnages médiatique" des chanteuses pour ado (Japan idols ou clones de Violetta) faisant l'éducation sentimentales des geeks et otakus
(ma génération pour cause de "rationnement" du temps du écran a plutôt été éduqué par les héroïnes de comics)
Image
ces (petites-)amies imaginaires aidant Yota le personnage principal à survivre à son handicap relationnel et la scène finale
où la Vidéo Girl Aï devient 100% humaine comme Pinochio devient un "vrai petit garçon"[/spoiler] symbolise la réussite de Yota dans le monde de la BD / du Manga ayant réussi a faire publier physiquement sur papier son inspiration spirituelle[/spoiler] tout comme l'auteur (quel roman pour ado n'est pas +/- auto biographique) a créé la Vidéo Girl Aï
HAPPY END professionel / BAD ENDING sentimental

3) psycho-dramatique
la Vidéo Girl Aï n'est jamais sorti de l'écran que dans l'esprit dérangé à tendance schizophrène d'un ado (autiste?) vivant dans son monde.
l'absence de conclusion réveil "tout ceci n'était qu'un rêve" laisse suggéré qu'au final Yota reste enfermé dans son monde imaginaire sans jamais mûrir. Yota dans la réalité finit hopital psy lobotomisé par le Eye Roller de Sucker Punch
BAD END

4) par delà les ombres
allusion à https://fr.wikipedia.org/wiki/All%C3%A9 ... la_caverne
en fait Aï existe bien, elle peut être:
- la (petite-)fille du gérant d'un video-club (réel) que fréquente Yota +/- clandestinement (surtout le rayon 18+) d'où ses réponses extraordinaire pour expliquer comment il a eu une carte de membre permettant l'emprunt des films (y compris 18+)
- une amie d'enfance qui revient
- une orpheline en fugue (Aï et Natsumi ne faisant qu'un sauf dans les fantasmes de Yota)
- une camarade (pourquoi pas Moemi elle-même les amoureux se "jouant un film") qui le séduit en cosplayant l'héroïne de son anime préféré (dont la destruction de la cassette l'a marqué)
Mais pour "expliquer" ou embellir son apparition il l'imagine sorti de l'écran voir l'histoire est imaginée conjointement par Yota et Aï pour faire frimer auprès des copains.
notez la similitude Yota/Aï/Moemi avec Ichitaka/Itsuki/Iori de I"s
sauf qu'ici le héro choisi la blonde garçon manqué bonnet A-mie d'enfance fidèle plutôt que la brune indécise à bonnet C-xy qui accepte enfin son amour

les scènes "science-fantasy" sont soit des rêves ou des parties de JdR, MMORPG, GN, prestation de théâtre ou cosplay rapportés ou simplement des déformations propre au style manga, un peu comme, même dans les mangas réalistes les personnages ont leur minute délirante en Super Diformed ou arrivent à faire apparaitre du néant des maillets de 100Kg ou pleurer en fontaine
Image
la scène finale où la Vidéo Girl Aï devient 100% humaine marque leur passage de tous les 2 à l'âge adulte:
ils ont fini de se prendre pour un élu au coeur pur VIP d'un video club de la twilight zone et une cyber doll avec pouvoir électromagnétique

Aï et Yota vivent en ménage comme des adultes "matérialistes" mais en conservant le souvenir d'une adolescence fantasmée comme d'autre s'imaginent être princesse & prince charmant ou Catwoman & Batman, Aï ressortant à chaque St Valentin ou convention geek son uniforme de video girl pour des jeux coquins.
HAPPY ENDING

Au départ je pensai que l'auteur (masculin) ne dépeindrait avec vérité que les sentiments masculins, surtout l'hésitation constante à:
- se déclarer de peur de se prendre la honte
- s'engager de peur de (faire) souffrir en cas de rupture
- choisir celle qui vous aime ou attendre celle que vous désirez
- s'en tenir à l'amitié ou risquer l'amour
et qu'en tant qu'homme il avait une vision idéalisé des jeunes filles (romantiques à l'excès, toujours amoureuses de ceux qui n'ont rien à faire d'elle, indifférentes ou incapable de voir avec ceux qui intéressent à elle)
Et bien étrangement quand je vois les déboires amoureux de mon adolescente de fille pour qui tous les garçons sont
soit bêtes, immatures, délinquant en puissance
soit, s'ils sont intelligents et sérieux, indifférents aux filles bien comme elles et sa meilleure amie (étant uniquement parfois attiré par les greluches)
soit déjà pris (généralement par des greluches)

J'ai l'impression que même 25 ans après les stéréotypes féminins de Masakazu Katsura restent d'actualité, chaque adolescence devant tenir une part des héroînes qui prend le pas sur les autres suivant les moments (en classe, le WE, pendant les vacances, en rencart):
- Aï la délurée insouciante
- Moémi la timide studieuse
- Natsumi la rebelle pessimiste
- Nobuko l'ingénue démonstrative
la seule caricature étant de stéréotyper ces personnages mais quel auteur ne le fait pas (cf les stéréotypes de Balzac, Hugo, Stendhal & Zola)

Concernant l'histoire elle est avec ces occasions ratées, contretemps permanent, trouble fête tendance à être gnan-gnan, surtout si au lieu de lire au rythme des publications vous avalez 2 livres par jour dans les transports en commun (un à l'allée & un au retour) on a l'impression en plus des fils conducteur (les rébellions d'Aï contre son concepteur, la relation initiale Yota/Moémie, le réussite scolaire) de devoir se farcir 1 saison DVD d'Hélène et les Garçons ou 1er Baiser. Mais finalement là encore comparons aux auteurs imposé pour le BAC, VGA reste moins barbant que
- https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%8 ... ntimentale : Frédéric va-t-il pécho Mme Arnoux avant de se prendre la syphilis par Rosannette vous le saurez dans 700 pages!
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_P%C3%A8re_Goriot : Rastignac va-t-il trouver du boulot, désolé vous devrez lire "Les Illusions Perdues" pour le savoir sauf si vous avez spolié avec "Le Bal de Sceaux "
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Rouge_et_le_Noir : Julien Sorel va-t-il pécho Mathilde ou se faire curé?

VDA, c'est le souvenir d'une époque où il fallait attendre de se revoir en classe le lendemain pour avoir une discussion, le WE pour se réunir entre copains et la rentrée pour raconter ses vacances faute de pouvoir échanger 50 SMS par soirée, discuter en groupe sur un chat privé et publier en temps réel sur son mur Facebook.
Et l'absence de GSM ou de présentation du n°! (qui a son importance dans l'histoire avec ces téléphones qui ne répondent pas, les messages sur répondeur consulté le soir,..)
Ah... les jeunes d'aujourd'hui ne peuvent comprendre LE FILTRAGE PARENTAL quand papa ou maman décrochait (là encore élément important de l'histoire)
En entendant "C'est de la part quiiiiiiiiiiiii?!" combien de garçons n'ont jamais voulu dire franchement
"le cancre fils d'ouvrier que vous ne pouvez pas piffrer qui cherche désespérément à se taper votre fille même si elle préfère être tripotée dans le placard à balais par le gosse de riche qui lui n'a pas acné mais n'en a rien à faire d'elle"
mais n'ont répondu hypocritement
"un copain de classe qui voudrait vérifier avec elle les résultats dans le devoir de math à rendre lundi"

Pour moi, cette étude de la fin du XXe siècle est aussi intéressante que celle du XIXe, sinon plus vu que c'est notre époque à nous les trentenaires & quadra et à la différence des séries françaises (Hélène et les Garçons ou 1er Baiser) ces mangas issu d'un pays où la réussite scolaire est un devoir ont le "réaliste" de présenter leur héros dans leur salle de classe: stress de l'examen, honte du redoublement, prise de tête avec les enseignants, classement,... tout cela apparait dans VGA et à son rôle dans une histoire où on ne sèche pas les cours sans conséquence (échec, sanction, renvoi,...) et où on fait des nuits blanche pour finir les travaux en retard.

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Sword Art Online
MessagePublié: 30 Août 2017 10:45 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 03 Fév 2016 16:03
Messages: 513
Localisation: Austrasie (57)
Si vous êtes (gros) joueurs de MMORPG ou parent d'enfant ayant tendance à l'addiction, regardez cet anime (en kiosque à 10€) en famille et discutez en:

au 1er degré; c'est un mélange improbable de Tron/Matrix (côté prisonnier du jeu), Lodoss (le monde) & Noob (jargon & cliché MMORPG)
(http://noob-tv.com/ ah le coup des avatars changé de force avec le vrai physique et sexe du joueur, les commentaires sur les icônes et indication flottant au dessus de leur tête)

au 2nd degré; c'est une mise en garde et un conte philosophique contre les dangers de l'addiction aux jeux en ligne et à la schizophrénie joueur/personnage
Image
https://www.youtube.com/watch?v=8qc9JiIiOSQ

au 3e degré peut-être un message politique envers le voisin communiste chinois
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/ ... -warcraft/
http://www.clubic.com/jeu-video/actuali ... s-wow.html
ou au contraire envers le K-pitalisme
https://www.challenges.fr/monde/le-cent ... roc_154104
les deux pouvant pouvant pratiquer l'enfermement devant écran et la malnultrition

Je me souviens fin des années 80, avant WoW, même avant Matrix de jeux de rôle "papier/dés/crayons" anticipaient déjà les mondes virtuels ludique inspiré de TRON
http://www.legrog.org/jeux/morpheus/morpheus-en

Dans l'un d'eux, si les PJ (sauf temporairement dans certains scénarios) n'étaient pas prisonniers du jeu, certains PNJ (dont les boss les plus méchants) étaient incarné par des prisonniers condamnés à la perpétuité qui trouvaient là un simulacre de liberté.
Leur joueur souvent enfermés dans des cellules restreintes atteint d'obésité car ne pratiquant aucun exercice physique et ne se déconnant que pour manger (contrairement à ceux de SAO qui sont à l’hôpital sous perfusion comme des comateux) étaient surnommés les "saucisses" par leur gardiens.
idée partiellement reprise dans le South Park d'anthologie "Make Love Not Warcraft" où les gamins enfermés dans leur cave au régime junkfood & boisson énergétique se transforment en Jabba the Hutt acnéique
https://vimeo.com/105042759 (de 11:40 à 16:00)

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
 Sujet du message: Re: Floodoir BD/comics/manga
MessagePublié: 05 Sep 2017 16:23 
Avatar de l’utilisateur
Inscrit le: 03 Fév 2016 16:03
Messages: 513
Localisation: Austrasie (57)
J'ai entamé ce Week-End la saison 2: Alfheim.
Qualité et intérêt reste identique mais ma femme regrette la sur-enchère de fan service (douche d'une héroïne, gros plan sur les corsage en tronquant le crâne,...)
Là où la 1ere saison se cantonnait au zettai ryouiki et panchira, la 2nd frôle l'hentai (ex la scène ou un technicien dont l'avatar est une limace gluante à tentacule capture Titania) au point de se croire dans un épisode de Queen's Blade (d'ailleurs le commandement des guildes est très féminisé).
Certes les aventurières sexy dont partis des codes de la fantasy, mais il est injuste qu'on ne respecte pas la parité avec des barbares bodybuildé ou, dans ce cas des elfes "boyz band"
Le ton est parfois plus léger (normal vu l'histoire, seul sur minorité de joueur étant encore prisonnier des serveurs, le joueur lambda pouvant se déconnecter à loisir)

Si j'ai vu dans l'arc 1 la métaphore de l'addiction no-life, ici je vois plus celle du cyber-harcèlement, des réseaux sociaux, de gestion des données personnelles:
- Obéron tentant d'obtenir la main (et les faveurs) de Titania dans le monde réel en usant de son pouvoir absolu dans le virtuel, c'est exactement comme ceux qui cherchent des réponses positives à leurs avances physique via le chantage par des outils numérique (photo intime volée, révélation de mail, etc...)
- le petit ami de Leafa venant à l'école alors qu'il n'y pas cours pour lui rappeler sa mission dans la guilde, c'est l'effondrement de la frontière entre vie numérique et réelle
- Leafa et Kirito font équipe plusieurs épisodes dans le jeux avant de découvrir (ce n'est pas un spoiler, le spectateur lui le sait) qu'ils sont dans le mode réel cousine et cousin vivant et jouant dans 2 chambres de la même maison familiale.
Ceci fait penser à ces révélations surprises (sexe et âge se révélant différents ou personne côtoyée chaque jour qu'on croyait fort différente niveau comportement).
En effet dans le 1er le Maître de Jeu force les avatars à copier visage et physique réel des joueurs. Là aussi dommage pour le cosplay tous les avatars sont jeunes alors que dans l'arc précédent on avait pas mal de personnages de 30 à 60 ans.
SPOILER
(sélectionner le texte pour le lire)
- le vrai but d'Alfheim n'est pas de se faire de l'argent via des abonnements ou vente de bonus façon free to p(l)ay (la division informatique semble plutôt fonctionner à perte) ni de capturer plus de gens mais d'analyser, dupliquer et influencer (dans le monde réel) les pensées des joueurs connectés et d'en revendre les informations au plus offrant,
c'est exactement le principe de la collecte +/- discrète de données personnelle et le commercialisation à des fin d'exploitation dans des publicités ultra ciblées

Haut
 Profil Site Internet Hors-ligne 
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  

Modérateurs: Nicolas, Ichigo, AoiKitsune, BEN

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]

Publier un nouveau sujet Répondre au sujet


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Sauter vers:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group